Histoires nantaises - #Malakoff - St Donatien

November 15, 2017

3ème quartier de la ville avec plus de 31 000 habitants, Malakoff-St Donatien est un quartier qui regroupe deux zones bien distinctes, comme son nom l'indique. D'un côté St Donatien, vieux quartier qui domine l'Erdre où l'on trouve de nombreuses maisons de villes et connu pour son église qui donne le nom au quartier (actuellement en plein travaux suite à un incendie). De l'autre côté, Malakoff, quartier beaucoup plus récent qui longe la Loire et où se dresse de nombreuses tours d'habitation. On y trouve, entre autres, la très belle mosquée Assalam.

Premier quartier qui a subi mon envoi de courrier massif dans le cadre du projet Hermès !

 

PHARMACIE DALBY

 

La pharmacie Dalby (située boulevard Dalby, évidemment) est unique grâce à son décor Art Nouveau. L’immeuble fut construit en 1911 pour le pharmacien M. Jagu. Il fait décorer sa devanture de carreaux de céramique dont les couleurs vives attirent le regard. La représentation du règne végétal est très caractéristique du style Art Nouveau et l’on peut y voir des plantes médicinales telles que la glycine, le pavot ou la digitale. Vous pourrez également remarquer, si vous vous y rendez, un panneau de faïence où un être hybride est représenté, sorte de démon. La présence de cette créature intrigue. L’aviez-vous remarqué ?

 

 

LA MANUFACTURES DES TABACS

 

En 1849 en France, la consommation de cigares est de plus en plus forte. C'est pourquoi l'État organise la construction de 15 manufactures des Tabacs à travers le pays. Nantes accueille alors l’une de ces manufactures. Elle sera construite à partir de 1861 et sera composée de 5 bâtiments rectangulaires disposés autour de deux vastes cours selon un plan quadrillé.

Rapidement la nouvelle industrie attire, de toute la Bretagne, une population ouvrière nombreuse. On y produit du tabacs, des cigares et allumettes et plus tard des cigarettes et cigarillos.

La main-d’œuvre étant composée essentiellement de femmes, une crèche est installée sur place afin d’accueillir leurs enfants. L’établissement se distingue aussi en fondant de nombreuses œuvres sociales comme une société de secours mutuel ou un bureau d’épargne.

Dans les années 1870, la manufacture comptera jusqu’à 1889 employés mais ils ne seront plus 443 en 1974, année où l’usine est fermée et transférée à Carquefou (La Seita, qui a d'ailleurs fermé récemment).

 

ÉLISA MERCOEUR

 

Avez-vous déjà remarqué le médaillon d’Elisa Mercœur à l’entrée du Jardin des Plantes (rue Stanislas Baudry, face au lycée Clémenceau) ?

Elisa Mercœur est une poétesse trop peu connue de Nantes. Enfant abandonnée puis récupérée et élevée par sa mère d'adoption, cette dernière lui ouvre les portes des salons mondains nantais. Elisa est une enfant précoce possédant une âme sensible s'exprimant à travers par l’écriture. À 11 ans, elle écrit ses premiers vers et publie son premier recueil de poésies à 18 ans, qu’elle dédie à Chateaubriand. Elle débarque alors à Paris, en quête de gloire, et fréquente les écrivains du mouvement romantique qui l’accueillent comme la « muse armoricaine ». Elle connaît un succès bref puisqu’elle meurt à l’âge de 26 ans, emportée par la tuberculose. Son corps repose au cimetière du Père Lachaise à Paris.

 

 

LES FONTAINES WALLACE

 

Nantes possède plusieurs fontaines Wallace dont deux se trouvent au Jardin des Plantes. Les aviez-vous déjà remarquées ?

Richard Wallace, français d'adoption d’origine anglaise, a l’idée, en 1870, de doter Paris de 50 « fontaines à boire », suite à une pénurie d'eau. Ces fontaines, couleur vert bouteille, représentent 4 allégories : la Simplicité, la Bonté, le Charité et la Sobriété. Elles se tournent le dos et portent un dôme décoré de dauphins. L’eau coule en mince filet en son centre et y est potable. Aujourd’hui encore.

Nantes en commandera une dizaine suite au succès parisien de ces fontaines.

Alors n’hésitez pas la prochaine fois que vous passez au Jardin des Plantes et que l’envie de boire vous prend, ces fontaines ont été placées là à cet égard !

 

 

LA PETITE AMAZONIE

 

La Petite Amazonie tire son nom de sa luxuriante végétation et désigne un territoire sauvage et fragile en plein cœur de la ville.

À la fin du XIXème siècle, la rivière de Mauves est canalisée et enterrée afin d’y installer des lignes ferroviaires. Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, les quelque 200 obus largués sur cette zone creusent de nombreux cratères et font resurgir la rivière. Des années après la guerre, ce marais urbain de 17 hectares fut laissé à l’abandon. La construction de la cité de Malakoff ne change en rien la riche biodiversité qui habite ce lieu. Cette zone naturelle sera classée site Natura 2000 dans les années 1990. Pourtant la Petite Amazonie n’est pas une réserve naturelle : milieu fragile, on ne peut découvrir ces marécages que quatre mois dans l’année en compagnie d’un guide de la Ligue pour la Protection des oiseaux (sans oublier le port des bottes obligatoire) !

La Petite Amazonie est divisée en deux parcelles. La plus grande héberge Gaïa, Marinette et Rosalie, des vaches écossaises de race Highland (de vraies tondeuses écologiques). L’autre parcelle fourmille d’une végétation dense entre aulnes, frênes et lianes.

Site quasi unique en France à respecter et protéger.

 

 

PLACE DES ENFANTS NANTAIS

 

Savez-vous qui sont les enfants nantais qui ont donné leur nom à place ?

Ce sont deux frères, deux saints patrons : saint Donatien et saint Rogatien.

L’histoire raconte qu’ils seraient issus d’une illustre famille gallo-romaine et seraient les premiers Nantais chrétiens.

Lors du passage d’un missionnaire, le plus jeune, Donatien, se fit baptiser. Rogatien souhaita également se convertir au christianisme. En ces temps-là, cette nouvelle croyance n’était pas encore une religion officielle et les chrétiens étaient persécutés. Les deux frères furent dénoncés et arrêtés. Refusant de renier leur foi, ils furent jetés en prison. C’est là où Rogatien reçut le baiser du baptême par son frère. On décida ensuite de leur supplice : ils subirent la dislocation du chevalet (écartèlement) puis transpercés par une lance et enfin décapités.

Personne ne sait où cela s’est réellement produit mais la villa familiale des deux frères se situait à l'emplacement actuel de la basilique.

 

AUX P'TITS JOUEURS

 

Si vous n’avez jamais visité le bar « Aux P’tits Joueurs », il est temps d’y remédier. Tout d’abord pour vous rafraîchir mais avant tout pour découvrir le boulodrome typiquement nantais qui se cache dans son arrière-salle. Présent depuis les années 60, le bar s’est réapproprié le lieu et permet désormais à tout le monde d’y jouer. Ce qui n’était pas le cas à ses débuts où seuls les hommes membres de l’amicale avaient accès au terrain.

Les parties se déroulent entre deux équipes de 1, 2 ou 3 joueurs, munis, quel que soit le nombre de joueurs, de 12 boules. Ces dernières, bien que vertes et rouges, sont appelées « noires » et « blanches ». La piste est étonnante car elle possède un sol plat et des bords incurvés. Le but du jeu est de faire rouler, et non de lancer, les boules le plus près du « petit ». À chaque extrémité de la piste se trouve le « talon », planche de bois où l’on fait rebondir sa boule. Évidemment, tout un vocabulaire est lié à cette pratique qui requiert adresse et technique.

Quoi de mieux pour comprendre ce jeu que de regarder une partie voire même d’y participer ?

 

 

 

Que vous soyez habitants du quartier ou pas, nantais de passage ou de longue date, je suis certaine que vous avez encore beaucoup à découvrir sur le quartier Malakoff - St Donatien. J'espère que ces quelques anecdotes vous auront mis l'eau à la bouche et l'envie d'explorer ses ruelles inconnues !

Et vous, qu'aimez-vous dans ce quartier?

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

RECHERCHE PAR CATEGORIE
Please reload

RECHERCHE PAR TAGS
POSTS SÉLECTIONNÉS
Please reload

SUIVEZ-MOI
  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon

© 2023 by Design for Life.

Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Twitter Icon